L'ile d'Oléron : Entre nature, mer et soleil

Entre l'embouchure de la Charente et l'océan Atlantique, Oléron, la plus grande île du littoral français après la Corse, vous attend, offrant une multitude de paysages, plages, forêts, marais, falaises rocheuses dans une parfaite harmonie. Son littoral s'étend sur une centaines de kilomètres.

Son climat exceptionnel, son aire iodé et ses huîtres sont les principaux garants d'un séjour inoubliable. 20000 résidents y vivent à l'année, se répartissant sur huit communes et une communauté de communes.

Le développement économique et touristique, la valorisation d'un environnement exceptionnel, suscitent un intérêt tout particulier pour les oléronais. Tout au long des quatre saisons, des promenades à pied, à cheval ou à vélos sur des parcours aménagés vous feront découvrir les richesses historiques, la faune et la flore sans oublier les paysages maritimes évolutifs au gré des marées hautes ou basses.

Grâce à son climat et à sa situation géographique, l'île d'Oléron est un site privilégié pour la pratique de nombreux sports alliant la mer, le soleil, le vent et le sable.

Le Château d'Oléron: ville fortifiée

A la descente du pont sur la côte sud-est de l'île, le Château d'Oléron vous attend sous un festival de couleurs: les cabanes et la flottille ostréicole, la plage, le plan d'eau et les multiples commerces.

Cette ville, fortifiée au XVII° siècle par Richelieu et Vauban, a gardé une magnifique citadelle et des remparts qui méritent d'être visités. Venez les découvrir au travers des circuits cyclables.

L'ostréiculture est depuis longtemps la première activité du Château. Elle regroupe, en deux sites, le chenal d'Ors et le port aux pieds des remparts; 250 entreprises familiales y travaillent.

Le Château d'Oléron est un village dynamique en période estivale par ses concerts, festivals, marchés nocturnes, festivités autours de l'huître, des moules et du pineau...

Une île verte et bleue

La partie terrestre de l'île d'Oléron ressemble à un puzzle géant, 35 km de long sur 12 km de large. Au détour de chaque route un paysage nouveau surgit. La terre très riche profite à une agriculture variée: l'élevage, le maraîchage et surtout la viticulture.

Les marais salants crées par l'homme, il y a de nombreuses années pour le commerce du sel, ont été progressivement reconvertis pour l'affinage des huîtres, on parle maintenant de "claires". Il existe encore des marais salants en activité que vous pourrez découvrir au port des salines, à la Brée ou au Douhet.

La faune et la flore bénéficient elles aussi de ces conditions exceptionnelles. De multiples espèces d'oiseaux et de mammifères peuplent l'île. Plus de 300 espèces d'oiseaux ont été recensées. Roses trémières, tamaris, mimosas, pins maritimes sont désormais les symboles d'Oléron.

La marée c'est le mouvement périodique du niveau de la mer qui monte et baisse deux fois par jour à intervalles réguliers. L'océan, tour à tour calme ou agité, modifie perpétuellement le contour de ses côtes.

La côte ouest avec ses vastes étendues sauvages permet la pratiques d'activités nautiques (voile, planche à voile, surf, char à voile...). Les plages de sable fin sont idéales pour la baignade et la farniente.

La côte est, quant à elle, est peuplée d'ostréiculteurs. A marée basse, on peut voir les parcs à huîtres qui lui donnent son paysage si typique. Chaque jour les pêcheurs partent à la recherche des espèces de poissons et crustacés les plus nobles (soles, bars, langoustines, crevettes...)

Le travail des hommes

La vigne

Le vignoble oléronais atteint aujourd’hui 800 hectares. Le cépage principal est l’Ugni blanc pour le vin de distillation à destination de Cognac. D’autres cépages sont maintenant plantés : le sauvignon, le colombard, le cabernet et le merlot. Ces différentes qualités contribuent à l’élaboration du pineau des charentes, du rosé et du vin blanc qui accompagnent parfaitement les huîtres.

La pêche

Différentes techniques de pêche sont pratiquées sur l’île d’Oléron.

La pêche typique avec les écluses à poisson situées au nord de l’île : Elles sont constituées d’un immense mur de pierres construit en arc de cercle pour retenir l’eau lorsque la mer se retire et prendre au piège les poissons.

La pêche en mer : Plusieurs ports de pêche bordent le littoral oléronais mais le plus important est celui de la Cotinière (12° port national, 80 bateaux de pêche). Tous les jours, ils sortent jeter leurs filets ou remonter leurs casiers. C’est ainsi que les espèces les plus nobles de poissons et de crustacés sont ramenés à quai.

L’ostréiculture

Bénéficiant d’un environnement exceptionnel, de conditions météorologiques adaptées et d’un savoir-faire séculaire, l’huître de Marennes-Oléron est l’ambassadrice de la gastronomie locale.

De très grande qualité, l’huître Marennes-Oléron est la seule en France à posséder le label Rouge.

L’élevage des huîtres se fait sur au moins quatre ans. La première année, après avoir capté les naissains on les laisse se développer en mer, l’année suivante on pratique le détroquage (séparation des huîtres des collecteurs) des petites huîtres. Le mollusque est ensuite remis en mer sur les parcs d’élevage. Durant cette période l’ostréiculteur déplace à plusieurs reprises ses huîtres en fonction des courants, des marées afin qu’elles puissent grandir dans les meilleures conditions. Arrivée à maturité l’huître connaît alors son ultime phase de préparation : l’affinage en claire. Placée dans ces anciens marais où se mêlent eau douce et eau salée, elle séjournera entre un et trois mois. C’est ici qu’elle va acquérir son goût de terroir tant apprécié et obtenir cette couleur verte spécifique, grâce à la présence d’une algue microscopique, la navicule bleue.