5 choses à savoir sur les huîtres Marennes Oléron !

Comme chaque année à la même période, l'huître Marennes Oléron s'invite à nos tables pour les fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, on vous donne 5 petits détails étonnants, insolites ou amusants à savoir sur les plus savoureuses des huîtres charentaises !

5 choses à savoir sur les huîtres Marennes Oléron

Des huîtres tatouées sur l'île d'Oléron !

Saviez-vous que l'on trouve sur l'île d'Oléron des huîtres tatouées d'un G cerclé ? Ce n'est pas un miracle de la nature, mais le logo de la célèbre Maison Gillardeau qui produit la Rolls-Royce de l'huître française. Discrètement gravée au laser sur la coquille, cette marque permet de reconnaître une vraie "Gillardeau" d'une contrefaçon venue de Chine ou d'ailleurs.

La légende des mois sans R durant lesquels on ne doit pas manger d'huître...

La règle des mois en "r" est une ancienne croyance (toujours persistante) qui impose de ne pas manger d'huîtres pendant les mois dont le nom ne comporte pas la lettre R (mai, juin, juillet, août). Cette légende découle d'un édit royal, en date de 1759, qui interdit la pêche, le colportage et la vente des huîtres du 1er avril au 31 octobre. On ne connaissait pas encore l'importance de la chaîne du froid et on recensait donc de nombreux cas d'intoxications mortelles en raison de la lenteur des transports. Voilà pourquoi on ne mangeait jamais d'huîtres durant l'été !

Les numéros que l'on donne aux huîtres...

Le numéro de l'huître, que l'on appelle aussi le calibre, est son poids moyen. Plus le chiffre est élevé, plus l'huître est petite. Ce n'est pas la taille qui est prise en compte, mais le grammage. Pour y voir plus clair, voici comment on classifie les huîtres creuses :

  • N° 5 : 30 g à 45 g
  • N° 4 : 46 g à 65 g
  • N° 3 : 66 g à 85 g
  • N°2 : 86 g à 110 g
  • N°1 : 111 g à 150 g
  • N° 0 : au-delà de 151 g

Il est important de bien choisir la taille de vos huîtres selon la façon dont vous les consommerez. Les huîtres de petit calibre sont parfaites pour l'apéritif, les huîtres de moyenne taille se dégustent nature et les plus grosses sont idéales pour être cuisinées chaudes.

Les huîtres seraient aphrodisiaques...

Au 17e siècle, l'huître est un met très appréciées par la noblesse qui y voit un symbole de séduction et lui prête volontiers des vertus aphrodisiaques. Il paraît même que Casanova, le plus grand des séducteurs de tous les temps, préconisait d'avaler plusieurs dizaines d'huîtres à chaque petit déjeuner pour devenir un amant hors pair. Dans les faits, l'huître de Marennes Oléron est naturellement riche en zinc qui à l'origine de la production de testostérone. Plus ou moins laiteuse, elle serait également responsable d'une augmentation du désir de l'homme et de la femme...

S'y retrouver avec les fines et les spéciales, les fines de claire et spéciales de claires...

Pour faire simple, les huîtres fines de Marennes Oléron sont moyennement charnues tandis que les huîtres spéciales ont un volume de chair plus conséquent. Les huîtres fines et les spéciales sont élevées en pleine mer alors que les fines de claire et les spéciales de claires font un passage par les claires d'affinage pour leur donner une saveur moins océanique... Tout est donc une question de goût !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !