Visite du phare de Chassiron à Saint Denis d'Oléron

Le phare de Chassiron, en route pour le "bout du monde".

Lors de vos vacances en camping près de Saint-Denis-d'Oléron, le phare de Chassiron fait partie des immanquables de votre découverte de l'île d'Oléron. Après être monté au sommet du phare offrant une vue panoramique spectaculaire, visitez le musée, la maison des gardiens du phare, sans oublier les jardins aménagés.

Une vue imprenable sur l'île d'Oléron et tout le littoral !

Il faut monter les 224 marches du Phare de Chassiron pour atteindre le sommet, à 46 mètres de hauteur, et contempler une vue magnifique entre ciel et mer. À la clé, un décor incroyable qui vient récompenser tous les efforts de la journée, un panorama époustouflant à 360° sur l'île d'Oléron et l'océan, les écluses à poissons et la balise d'Antioche, mais aussi sur le célèbre Fort Boyard, l'île de Ré, l'île d'Aix et La Rochelle.

Le musée du phare et le parcours spectacle "Les Gens de la Côte"

C'est au coeur de la rotonde du phare que se trouve le musée. Vous pourrez suivre un parcours spectacle passionnant, guidé par le récit d'un jeune naufragé échoué sur la pointe de Chassiron. Dans chacune des 6 salles, on découvre de nombreux objets d'époque, témoignages, maquettes et projections de films qui plongent le visiteur dans le quotidien des marins et paysans oléronais. Si vous avez le temps, faites un petit crochet par la "maison de la pointe" - l'ancienne maison des gardiens du phare - qui abrite des expositions temporaires et propose des ateliers pédagogiques consacrés à la connaissance du milieu marin.

Le jardin du phare "la Rose des vents paysagère"

Ne quittez pas Chassiron avant d'avoir découvert le jardin aménagé en forme de rose des vents. Situé au pied du phare, le jardin est labellisé "jardin remarquable". Il est peuplé de nombreuses espèces de graminées, plantes d'ornement, roses (21 variétés), mais aussi d'un potager et de vigne. On s'amuse à résoudre les énigmes pour découvrir l'histoire du phare, la diversité des espèces marines et les spécificités de l'estran. On y apprend des petites anecdotes à l'aide de bornes informatives, cartes, tables tournantes, lunettes de visées, borne audio...

La petite histoire du phare...

Pour réduire les risques de naufrages sur la côte nord de l'île, Colbert fait construite en 1685 une première tour à feu permettant de baliser l'entrée des pertuis. En 1836, l'édifice est remplacé par un phare plus moderne et plus efficace pour orienter les marins, le phare de Chassiron ! À l'époque, il est tout blanc et c'est seulement en 1926 que l'on décide de peindre 3 bandes noires pour le différencier de son voisin, le phare des Baleines, sur l'île de Ré.